LexGo

Bloom



Adresse:
Val d'Or, Gulledelle 94
1200 Brussel
Belgium
URL: http://www.bloom-law.be

Le cabinet d’avocats Bloom fut fondé en 2015 par Michel Maus, Kristof Salomez, Mark Delanote et Denis-Emmanuel Philippe. Bloom se distingue de tous les autres cabinets d’avocats par sa spécialisation combinée du droit fiscal et du droit social, mais aussi et surtout parce que ses associés, outre leur expérience pratique étendue, sont professeurs à une ou plusieurs universités belges (Université de Gand, Université d’Anvers, VUB, ULg). Les associés de Bloom sont chacun une autorité dans leur domaine de spécialisation et sont garants de la qualité du service, tant pour ce qui concerne la pratique du conseil que celle du contentieux devant les cours et tribunaux. Les collaborateurs de Bloom sont sélectionnés avec le plus grand soin sur la base de leurs compétences scientifiques et pratiques.


Bloom est un partenaire solide qui vous offre une solution pour chaque problème juridique et vous assiste dans le cadre de litiges judiciaires et administratifs, avec des solutions et arguments créatifs. Les avocats de Bloom plaident devant toutes les juridictions, en ce compris la Cour de cassation, la Cour constitutionnelle et le Conseil d’Etat.

En droit social, Bloom dispose d’une expertise particulière dans le domaine du licenciement, la durée du travail, le détachement internationale, le droit du travail collectif, le salaire et les pensions complémentaires, les cotisations de sécurité sociale, la problématique des faux-indépendants, la sécurité et la santé au travail, le droit social pénal et le droit de la fonction publique. Bloom traite des dossiers du secteur privé, mais les avocats de Bloom disposent en outre également d’une expertise exceptionnelle dans le domaine de l’application du droit social et du droit de la fonction publique, dans le secteur public et semi-public.

En droit fiscal, Bloom excelle dans le domaine de la procédure fiscale et de la fraude fiscale. Les avocats de Bloom assistent les contribuables dans leurs relations avec les autorités fiscales (demandes de décisions anticipées, conciliation, contrôle, régularisations fiscales,…). Bloom fournit également des conseils en toutes matières fiscales, notamment la planification fiscale internationale, les réorganisations de sociétés, la fiscalité des salaires, les transactions immobilières et ’estate planning.

Nombre de membres du personnel :

3


Nombre de juristes ou avocats :

10


Fonction :

Lawyer


Matières principales pratiquées par les juristes :[ infos ]


Tax
Social | Work


Region :

Brussels
Oost-Vlaanderen
West-Vlaanderen


Contact

Pas de contact

Pas de fonction vacante
Pas de news

Taxatie van cryptocurrencies. Rulingdienst brengt (iets meer) duidelijkheid.
01/06/2018

Omtrent de fiscale behandeling van cryptocurrencies (ook wel cryptomunten, cryptocoins of virtuele munten genoemd) - met als meest bekende de Bitcoin - heerst momenteel grote onduidelijkheid. De Rulingdienst brengt (iets meer) duidelijkheid met een vragenlijst die de belastingplichtige kan helpen om uitsluitsel te krijgen.

>Read more

Les réductions de capital effectuées fin 2017 sont-elles vraiment à l'abri ?
16/01/2018

Quelque 5.000 sociétés belges ont procédé à des réductions de capital avant la fin de l'année 2017. Ces opérations échappent à la nouvelle taxe frappant les réductions de capital. Mais ne sont-elles pas dans certains cas susceptibles d'abus fiscal, par exemple lorsque la réduction de capital est inscrite au compte-courant de l'actionnaire ?

>Read more

L’introduction d’une consolidation fiscale : une révolution dans le paysage fiscal belge
13/09/2017

L’introduction d’une consolidation fiscale en 2020 est indiscutablement l’une des mesures phares du nouvel accord du gouvernement Michel. Elle n’a, fort curieusement, pas attiré l’attention des médias.
Il s’agit pourtant d’une véritable révolution dans le paysage fiscal belge.

>Read more

Le prélèvement sur les comptes-titres : une taxe fantôme
01/09/2017

La taxe sur les comptes-titres est l’une des mesures phares du nouvel accord du gouvernement Michel. À partir de 2018, un impôt annuel de 0,15% sera appliqué sur les comptes-titres, lorsque la valeur des titres excède 500.000 euros.

>Read more

Click here to see the ad(s)

Direct links

LexGO Network