Réglementation du secteur alimentaire : la France suspend l’E171
11/10/2018

L’Assemblée nationale française a adopté ce mardi 2 octobre 2018 la loi pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous (dite « loi Egalim ») après huit mois de débats parlementaires et plus d’un an après les Etats généraux de l’alimentation.

Parmi les dispositions nouvelles introduites par la loi Egalim, on retrouve en son article 53 la suspension de la mise sur le marché de l’additif E171 (dioxyde de titane – TiO2) et des denrées alimentaires en contenant. Le E171 est un colorant alimentaire que l’on retrouve dans des confiseries, desserts et plats préparés. Il se présente sous la forme de nanoparticules de dioxyde de titane (TiO2).

A ce jour, la question de la toxicité du E171 reste controversée. La France est le premier Etat membre de l’Union européenne à légiférer au sujet en faveur d’une disparition du E171 des aliments mis sur le marché. Cette suspension a été adoptée en tenant compte du droit alimentaire européen. A ce jour, ni la Commission européenne, ni l’Agence européenne de sécurité des aliments (EFSA) n’ont émis de critiques vis-à-vis de cette initiative nationale. Le gouvernement français est chargé d’adresser, au plus tard le 1erjanvier 2019, un rapport au parlement français (Assemblée nationale et Sénat) concernant la mise sur le marché et les usages grand public de denrées alimentaires contenant du E171. A terme, ce sont tous les usages du dioxyde de titane dans les produits de consommation qui sont dans le collimateur du législateur français.

Cette suspension de l’usage du E171 dans le secteur alimentaire n’affecte pas que les entreprises françaises mais concerne aussi les entreprises étrangères, dont les entreprises belges, mettant leurs produits sur le marché français. Une entreprise contrevenante s’expose à des sanctions pénales.

Il est recommandé aux entreprises du secteur alimentaire de prendre conseil et d’adopter les mesures nécessaires pour se conformer à cette nouvelle disposition française.

Voir aussi : Everest Advocaten - Avocats ( Mr. Anthony Bochon )


Click here to see the ad(s)
Tous les articles Sciences de la Vie

Derniers articles Sciences de la Vie

A drug prescription assistance software can be a medical device
19/02/2018

In its judgment dated 7 December 2017 (case C-329/16), the Court of Justice of the European Union (CJEU) considered that s...

A drug prescription assistance software can be a medical device Read more

"Whole genome sequencing" coming soon to a clinical practice in Belgium?
12/01/2018

On 19 October, Belgian health Minister Maggie De Block submitted to Parliament her traditional "note de politique g&e...

Read more

New Royal Decree organizes the supervision of clinical trials
12/12/2017

Following the European Regulation on clinical trials on medicinal products for human use, the Belgian legislator adopted a...

New Royal Decree organizes the supervision of clinical trials Read more

Belgian Sunshine Act
26/09/2017

The Sunshine Act [available for consultation here] and its implementing royal decree [available for consultation ...

Read more

Derniers articles de Mr. Anthony Bochon

Conditions générales de vente et juge compétent en cas de litige transnational?: de l’importance ...
12/03/2018

La Cour de justice de l'Union européenne vient de prononcer un arrêt ce jeudi 8 mars 2018 sur question pr...

Read more

Enregistrement des substances et produits chimiques : le registre belge des nanomatériaux
24/08/2015

Contrairement à une idée reçue, les entreprises présentes en Belgique ne doivent pas que se co...

Read more

The future Belgian register for nanomaterials: what companies should know about it
29/07/2014

On 7 February 2014, the Belgian federal government issued a press release declaring that the draft Royal Decree creating a...

Read more

LexGO Network