Vous comptez ouvrir un “e-commerce” ? Petits conseils
01/10/2020

Vous avez remarqué que pendant la période de confinement, les ventes en ligne ont connu un bond ?

Vous vous dites que vous aussi, vous pourriez surfer sur la vague et ouvrir votre propre commerce en ligne (ou « e-commerce ») ? Ou bien vous voulez offrir une alternative en ligne à vos clients “physiques” ?

Le défi est motivant !

Néanmoins, il ne faut pas perdre de vue les exigences légales qui encadrent ce type de business, même si l’ouverture d’un commerce physique en implique également (nous y reviendrons prochainement).

Votre site web constitue une réelle vitrine de votre entreprise en ligne, que vous comptiez vendre des biens ou prester des services. Il est donc primordial que celui-ci soit correctement mis en œuvre, d’un point de vue marketing mais aussi d’un point de vue légal.

Naturellement, il faut veiller à ce que votre dénomination et votre nom de domaine vous démarquent de vos concurrents. Nous consacrerons une prochaine news à cette question.

Concentrons-nous ici sur le cadre légal à respecter pour proposer des ventes ou services en ligne.

Des règles bien spécifiques s’appliquent aux consommateurs. D’autres obligations concernent tant les transactions B2C que B2B.

Obligation d’information générale

Le client doit obtenir toutes les informations relatives au vendeur. Il doit en effet pouvoir savoir et identifier la personne (physique ou morale) avec qui il contracte.

En pratique, vous pouvez indiquer toutes vos coordonnées dans une rubrique « contact » sur votre page d’accueil. En outre, vous devez les mentionner dans vos conditions générales de vente/prestation de services.

Mentions obligatoires vis-à-vis des consommateurs

En cas de manquement de l’entreprise dans la fourniture de certaines informations, le consommateur n’est pas tenu au paiement de certains frais (frais de livraison, frais de renvoi…).

Le consommateur doit être en mesure de lire et de comprendre pleinement les principaux éléments du contrat avant de passer la commande.

A cette fin, lorsqu’un contrat prévoit une obligation de payer l’entreprise, il faut en avertir expressément le consommateur et le bouton de confirmation de la commande doit mentionner lisiblement la mention “commande avec obligation de paiement” ou une formule analogue, dénuée d’ambiguïté. A défaut, le consommateur n’est pas lié par le contrat !

Droit de rétractation

Enfin, il ne faut pas oublier que le client consommateur a le droit, dans les 14 jours suivant sa commande, de se rétracter. Il peut le faire, sans devoir se justifier, et sans devoir payer de frais particuliers.

Si vous ne l’informez pas de ce droit, il pourra annuler la transaction pendant 12 mois !

Et ensuite ?

La vente en ligne implique la collecte de données à caractère personnel. Le RGPD doit donc être respecté. Nous évoquerons cette question dans une prochaine news.

Notre conseil :

Ouvrir un commerce en ligne est tentant. Étendre son activité “physique” en ligne est devenu indispensable en ces temps de distanciation sociale.

Néanmoins, il ne faut pas perdre de vue que l’environnement digital est tout aussi parsemé de règles à respecter que ne l’est la traditionnelle boutique physique.

Afin de bien se conformer à ces exigences, qui protègent fortement le consommateur en ligne, et pouvoir développer son “e-commerce” en toute sérénité, n’hésitez pas à contacter notre équipe de spécialistes. Elle saura vous guider tout au long du processus en vous apportant des conseils basés sur une riche expérience.

Voir aussi : Lexing ( Mr. Joachim Parmentier )

[+ http://www.lexing.be]


Click here to see the ad(s)
Tous les articles Pratiques de commerce

Derniers articles Pratiques de commerce

What is drop-shipping and how does it differ from a market place?
05/03/2021

In recent years, the practice of drop-shipping has intensified by taking advantage of the boom in e-commerce. While this w...

Read more

New B2B law: insurance sector in the clear?
01/03/2021

The Law of 4 April 2019 (the “B2B Law”)(1) introduced new mandatory rules that intend to procure that the...

Read more

Unfair B2B terms in franchising contracts
03/02/2021

As the B2B law is specifically adopted with a focus on the situation of franchisees who could sometimes be faced with unfa...

Read more

Champagne: in victory, one deserves it!
21/01/2021

On 21 December 2020, the Opposition Division of the EUIPO rejected the registration application for the ‘CHAMPAWS&rs...

Read more

Derniers articles de Mr. Joachim Parmentier

Caméra de surveillance dans un magasin : Big Brother sous conditions
04/01/2021

Vous avez peut-être été victime de vols dans votre commerce, ou vous songez à prendre les devan...

Read more

Vous comptez lancer votre commerce ? Choisissez-bien votre nom !
21/10/2020

Vous souhaitez débuter un nouveau business, et vous êtes conscient que vous devez penser à de multiple...

Read more

Un virus informatique ne constitue pas un cas de force majeure
20/06/2020

Le coronavirus fait toujours la une de l’actualité. Néanmoins, c’est d’une autre infection...

Read more

Mieux armé contre le « revenge porn » !
27/05/2020

Ce 18 mai 2020, la loi du 4 mai 2020  visant à combattre la diffusion non consensuelle d’image...

Read more

LexGO Network