Travailleurs transfrontaliers : Accords COVID-19 prolongés
09/09/2020

La Belgique a conclu des accords avec l’Allemagne, la France, le Luxembourg et les Pays-Bas concernant l’impact fiscal des restrictions de voyages internationaux et des consignes sanitaires (travail à domicile) sur les travailleurs transfrontaliers et leurs employeurs.

En vigueur jusqu’au 31 août 2020, ces accords viennent d’être prolongés jusqu’au 31 décembre 2020 (inclus).

Accord COVID-19 avec l’Allemagne

Les autorités belges et allemandes ont conclu un accord COVID-19 le 6 mai 2020.

La période d'application de cet accord s'étendait initialement du 11 mars au 31 mai 2020 et a été prolongée, dans un premier temps, jusqu'au 30 juin 2020 et, ensuite, au 31 août 2020.

Un nouvel accord du 24 août a été conclu afin de prolonger l’application de l’accord COVID-19 belgo-allemand jusqu'au 31 décembre 2020 (inclus).

Accord COVID-19 avec la France

Le 15 mai 2020, les autorités belges et leurs homologues français ont conclu un accord COVID-19 dont l’application s'étendait initialement du 14 mars au 30 juin 2020 et, subséquemment, au 31 août 2020.

Par le nouvel accord du 24 août 2020, l’application de l’accord COVID-19 belgo-français est désormais prolongée jusqu'au 31 décembre 2020 (inclus).

Par ailleurs, comme indiqué précédemment, l’accord COVID-19 belgo-français permettait aussi aux travailleurs frontaliers français (au sens du paragraphe 7 du Protocole additionnel relatif aux travailleurs frontaliers) de travailler depuis leur domicile (en France) entre le 14 mars 2020 et le 31 août 2020 sans que ces jours ne soient considérés comme des sorties de la zone frontalière belge et, donc, sans perdre le régime de travailleur frontalier. L’accord du 24 août 2020 prolonge l’accord à cet égard également.

Accord COVID-19 avec le Luxembourg

Le 19 mai 2020, les autorités de la Belgique et du Luxembourg ont conclu un accord COVID-19 dont l’application s'étendait initialement du 11 mars au 30 juin 2020 et a déjà été prolongée jusqu'au 31 août 2020.

L’application de cet accord est désormais prolongée jusqu'au 31 décembre 2020 (inclus).

Accord COVID-19 avec les Pays-Bas

La Belgique et les Pays-Bas ont conclu le 30 avril 2020 un accord COVID-19.

La période d'application de cet accord sur le travail à domicile s'étendait initialement du 11 mars au 31 mai 2020 et a été prolongée, dans un premier temps, jusqu'au 30 juin 2020 et, dans un second temps, au 31 août 2020.

Depuis l’accord conclu le 24 août 2020, l’application de l’accord COVID-19 (du 30 avril 2020) est désormais prolongée jusqu'au 31 décembre 2020.

Quid après le 31 décembre 2020 ?

Comme expliqué dans notre précédente communication, le principe commun aux accords COVID-19 réside dans la fiction selon laquelle les travailleurs salariés sont réputés avoir travaillé dans l’Etat où ils auraient normalement travaillé (sur base de leurs obligations contractuelles) en l’absence des mesures liés au combat contre la propagation de la pandémie nonobstant le travail au domicile en raison des restrictions de voyages. Toutefois, cette fiction ne s'applique pas aux détachements et aux jours où l'employé était déjà autorisé à travailler à domicile (sur base du contrat de travail) avant les restrictions de voyage dues au COVID-19.

Toutefois, cette fiction s’applique uniquement dans la mesure où les accords COVID-19 sont en vigueur. Si l’employeur décide de continuer à appliquer des restrictions aux voyages professionnels après l’expiration de ces accords, les règles habituelles des conventions préventives de la double imposition s’appliqueront à  nouveau. Dans ce cas, les revenus du résident fiscal belge liés au travail à domicile (alors qu’il était supposé travailler, par exemple, en France) seront taxables en Belgique.

Voir aussi : Loyens & Loeff CVBA ( Mr. Gunther Valkenborg )

[+ http://www.loyensloeff.com]


Click here to see the ad(s)
Tous les articles Droit du travail

Derniers articles Droit du travail

Pouvez-vous licencier un travailleur car il refuse de porter un masque ?
18/11/2020

La Cour du travail d’Anvers a validé le licenciement pour motif grave d’un travailleur refusant de port...

Pouvez-vous licencier un travailleur car il refuse de porter un masque ? Read more

Attention points for retail sector employers considering dismissing employees for economic or tec...
18/11/2020

As the retail sector is one of the sectors most affected by the Covid-19 pandemic, employers within it might be considerin...

Read more

New Belgian DPA decision: employee consent sometimes works
18/11/2020

Yes, employee consent is possible in certain circumstances – but do not assume old processing activities fully compl...

Read more

En tant qu’employeur, n'oubliez pas ces obligations en décembre 2020
17/11/2020

La fin de l'année approche. Pour que vous puissiez commencer la nouvelle année sans soucis, nous allons ...

Read more

Derniers articles de Mr. Gunther Valkenborg

Cross-border workers & COVID-19
29/06/2020

Belgian tax authorities have negotiated agreements with border countries on the tax impact of international travel restric...

Read more

Belgian tax reporting obligations for benefits paid by foreign group companies
25/02/2019

As of 1 January 2019 Belgian based employers whose employees receive bonuses or other benefits from (a) foreign-based grou...

Read more

French payroll taxes as of 1 January 2019
20/02/2019

The introduction of French payroll taxes for French tax residents as of 1 January 2019 is a current eye catcher as it also...

Read more

Benefits in kind: new index and formula’s for 2019
05/02/2019

Since 1 January 2019, the benefits in kind for the private use of a company car and the free disposal of an apartment or h...

Read more

LexGO Network