Le Prix des droits humains 2020 du CCBE 26/11/2020
27/11/2020

Le Conseil des barreaux européens (CCBE) décerne son Prix des droits humains 2020 à sept avocats égyptiens actuellement en prison et accorde un Prix des droits humains exceptionnel à titre posthume à l'avocate turque Ebru Timtik, décédée en août 2020.

 

 

 

 

Ces sept avocats égyptiens se sont distingués dans la défense des droits humains : Haytham Mohammadein, avocat des droits humains et militant syndical, déjà arrêté à plusieurs reprises et dont la dernière arrestation remonte au 12 mai 2019. Il est toujours en détention préventive. Hoda Abdelmoniem, avocate, ancienne membre du Conseil national pour les droits humains, porte-parole de la Coalition révolutionnaire des femmes égyptiennes et consultante pour la Commission égyptienne pour les droits et les libertés (ECRF). Elle a été brutalement arrêtée au milieu de la nuit du 1er novembre 2020 par 20 officiers qui ont forcé la porte de son appartement et lui ont bandé les yeux. Ibrahim Metwally Hegazy, avocat, membre de l'ECRF et cofondateur de l'Association égyptienne des familles de disparus (EAFD), est actuellement détenu à la prison d'Aqrab. Mahienour El-Massry, avocate souvent décrite comme une voix de la révolution et active dans la défense des droits des femmes et de nombreux autres droits des citoyens, a été détenue à plusieurs reprises et arrêtée pour la dernière fois le 22 septembre 2019. Elle est actuellement détenue dans la prison pour femmes d'Al Qanatar. Mohamed El-Baqer, avocat et directeur du Centre Adalah pour les droits et les libertés, a été arrêté le 29 septembre 2019 et est toujours en détention préventive. Mohamed Ramadan, avocat dont le travail consiste à représenter légalement les défenseurs des droits humains, a été arrêté le 10 décembre 2018 et est toujours en détention préventive. Zyad El-Eleimy, avocat et ancien parlementaire égyptien, a été arrêté le 25 juin 2019 au Caire et est actuellement en détention préventive à la prison de Tora.
 
Veuillez consulter le document de référence ici pour plus d'informations sur ces avocats.

Ebru Timtik était une éminente avocate turque appartenant à l'Association des avocats progressistes et au People’s Law Office. Avec plusieurs autres avocats, elle a été victime de harcèlement judiciaire et a été accusée d'être membre d'une organisation terroriste en vertu des lois antiterroristes turques. Elle n'a pas eu droit à un procès équitable et a été condamnée à 13 ans et 6 mois de prison. Avec l'avocat Aytaç Ünsal, elle a entamé une grève de la faim en janvier 2020 pour dénoncer non seulement leur procès inéquitable mais aussi celui de plusieurs dizaines d'avocats turcs. Ebru Timtik est décédée le 27 août 2020.
 
Pour plus d'informations sur Ebru Timtik, veuillez consulter le document de référence ici.
 
La cérémonie virtuelle de remise des prix aura lieu lors de la session plénière du CCBE le 27 novembre en présence des représentants des lauréats et avec la participation exceptionnelle de Diego García-Sayán, Rapporteur spécial des Nations Unies sur l'indépendance des juges et des avocats, qui prononcera un discours d'ouverture.

 

Voir aussi : CCBE

LexGO Network