Motif grave : critères “en faveur” du travailleur
12/04/2019

A l’occasion d’un jugement du 9 novembre 2018, le Tribunal du travail du Hainaut (division La Louvière) a eu à se prononcer sur des faits ayant engendré un licenciement pour motif grave. 

Les faits sont les suivants : lors d’un chantier nécessitant des instructions très précises de l’employeur (voire, une formation, comme le souligne le Tribunal), une équipe de deux travailleurs commet une erreur, qualifiée de grave par l’ex-employeur. 

Un des deux travailleurs est licencié pour motif grave. Le Tribunal conclut à l’absence de gravité du motif de licenciement, estimant que le travailleur dont question a commis une « simple erreur professionnelle ». 

Pour aboutir à cette conclusion, le Tribunal retiendra les deux considérations suivantes, qui nous donnent certains indices sur les critères d’appréciation pouvant intervenir : 

  • Premièrement, le Tribunal retient une certaine responsabilité de l’employeur dans le fait de ne pas avoir donné d’instructions précises sur le travail à réaliser et soulève qu’il semblerait que les travailleurs aient eu à se débrouiller seuls, sans contrôle particulier, face à une mission nécessitant un certain savoir-faire ;
     
  • Deuxièmement, le Tribunal constate que seul un des deux travailleurs de l’équipe a été licencié alors même qu’ils ont réalisé le travail litigieux à deux et qu’ils disposaient de la même expérience et des mêmes qualifications. Le Tribunal ne perçoit pas de raison à ce constat ; 

Ce jugement nous permet de mettre en lumière certains critères retenus par les cours et tribunaux dans le cadre de leur appréciation de la gravité de faits ayant conduit à un licenciement pour motif grave. 

Retenons particulièrement dans ce contexte que de l’importance est accordée au fait, pour l’employeur, de ne pas avoir donné des instructions précises et de ne pas avoir contrôlé la réalisation d’une mission complexe mais également, au fait de ne pas appliquer la même sanction à deux travailleurs ayant adopté le même comportement. 

Voir aussi : Younity ( Mrs. Aurore Guérit )


Click here to see the ad(s)
Tous les articles Droit du travail

Derniers articles Droit du travail

Coronavirus : quelle forme prendra le chômage temporaire après le 31 août ?
13/07/2020

Les employeurs qui ne pourront plus recourir au chômage temporaire pour force majeure due au coronavirus devront se ...

Coronavirus : quelle forme prendra le chômage temporaire après le 31 août ? Read more

COVID-19: Un nouvel avantage salarial: le chèque consommation
13/07/2020

Eén van de relancemaatregelen van de regering is de mogelijkheid voor werkgevers om een consumptiecheque ...

Read more

COVID-19  et élections sociales 2020 : Prolongation de la possibilité de prévoir le vote éle...
13/07/2020

Comme c’était déjà le cas lors des élections de 2016, la loi relative aux électio...

Read more

Signature électronique des conventions collectives de travail
11/07/2020

Il est désormais possible de faire signer des conventions collectives de travail au moyen d’une signature &ea...

Signature électronique des conventions collectives de travail Read more

Derniers articles de Mrs. Aurore Guérit

Vers un assouplissement des règles en matière de protection des représentants du personnel ?
11/12/2019

C’est en tout cas en ce sens qu’est rédigée une proposition de loi soumise à la Chambre d...

Read more

Schending van het recht op de terugkeer in een gelijkwaardige functie na moederschapsrust en oude...
27/11/2019

Veel bedrijven herkennen deze situatie: gedurende de moederschapsrust van een werkneemster, wordt zij in haar functie tijd...

Read more

Licenciement discriminatoire ? Une charge de la preuve “plus légère” mais néanmoins présente
02/05/2019

Par un arrêt rendu le 18 décembre 2018, la Cour du travail de Bruxelles rappelle la première ligne dir...

Read more

Piqûre de rappel : ne pas licencier avec légèreté un travailleur protégé !
31/10/2018

Il s’agissait en l’espèce d’un travailleur bénéficiant d’un congé pare...

Read more

LexGO Network