Indemnité De Remploi: La Cour De Cassation Se Prononce
17/06/2017

Dans un arrêt du 24 novembre 2016, la Cour de cassation s'est prononcée sur la limitation de l'indemnité de remploi que les banques peuvent prélever en cas de remboursement anticipé d'un prêt. 


Principe

Une indemnité de remploi est une indemnité pour la perte ("funding loss") subie par le prêteur en cas de remboursement anticipé d'un emprunt. En droit belge cette indemnité ne peut, dans le cadre d'un "prêt à intérêt", être supérieure à six mois d'intérêts (article 1907bis C.civ.). L'interprétation de cette disposition simple en apparence a été fortement contestée depuis longtemps.


Pas d'application sur les ouvertures de crédit

La limitation de l'indemnité de remploi en vertu de l'article 1907bis C.civ. ne porte que sur les prêts. Il est traditionnellement admis que cette disposition ne s'applique pas aux ouvertures de crédit. La distinction entre un prêt et une ouverture de crédit n'est toutefois pas si évidente en pratique et la doctrine et jurisprudence belge ne sont pas unanimes sur ce point. La Cour de cassation ne met pas fin à ce débat dans son arrêt du 24 novembre 2016, mais paraît implicitement confirmer le principe selon lequel la limitation de l'indemnité de remploi ne s'applique pas aux ouvertures de crédit. La Cour constitutionnelle a décidé en 2013 déjà que la distinction entre prêt et ouverture de crédit ne constitue pas une violation du principe d'égalité. 


Portée de l'article 1907bis C.civ.

Une autre incertitude importante quant à l'interprétation de l'article 1907bis C.civ. porte sur la question de savoir si cette limitation de l'indemnité de remploi s'applique aussi aux contrats de prêts qui excluent un remboursement anticipé. La Cour de cassation clarifie et confirme sa jurisprudence de 2013. Elle indique désormais clairement que cette limitation s'applique à toute indemnité due par un emprunteur au prêteur en cas de remboursement total ou partiel du prêt, que ce remboursement anticipé ait été exclu dans le contrat ou non. 


Loi financement des PME

L'arrêt de cassation du 24 novembre 2016 n'a pas d'influence sur l'interprétation d'une disposition similaire dans la loi du 21 décembre 2013 concernant le financement des PME, qui prévoit, sous certaines conditions, le plafonnement de l'indemnité de remploi dans le cadre de crédits à des PME à six mois d'intérêts.

Sabe De Graef
Thomas Donnez

Voir aussi : Eubelius


Click here to see the ad(s)
Tous les articles Droit bancaire

Derniers articles Droit bancaire

Virtual Currencies: No longer a Game without Frontiers
13/07/2018

On 19 April 2018, the European Parliament adopted the proposal for the fifth Anti-money Laundering (AML) Directive, which ...

Read more

Financial Sector & Services Supervision: Still Evolving as Quickly as 15 Years Ago
21/06/2018

The Act of 2 August 2002 on the supervision of the financial sector and financial services (“Loi relative à l...

Financial Sector & Services Supervision:  Still Evolving as Quickly as 15 Years Ago Read more

National UBO registers publicly accessible as from end 2019
28/12/2017

The European Parliament and the European Council have reached a political agreement on the fifth anti-money laundering Dir...

Read more

Important changes to Belgian REITs legislation
10/11/2017

Today(the 9th of November 2017), the Belgian Act amending the Act of 12 May 2014 on regulated real estate companies (the &...

Read more

LexGO Network