Le futur du marché juridique
02/09/2015

Le monde juridique n’échappe pas aux changements. Les métiers d’avocats et de juristes d’entreprises sont caractérisés par les évolutions technologiques. Cela exige un nouvel état d’esprit et les conséquences sont visibles. Le défi “plus pour moins” devient de plus en plus une réalité. Les clients exigent davantage de services pour moins d’argent, d’où les modèles alternatifs pour la fourniture de services juridiques exigent leur place sur le marché.

Une nouvelle ère semble être née dans le monde juridique, mais que signifie-t-elle pour les jeunes avocats et juristes d’entreprise qui commencent leur carrière ? Alors que le monde devient plus juridique, la question suivante se pose : « le métier d’avocat a-t-il toujours un avenir ? ». La fin des avocats est-elle proche ou y a-t-il encore de l’espoir ? Cet espoir se trouve-t-il chez les juristes d’entreprises ? Quel est le meilleur choix de métier ?
 

La fin des avocats – ou pas?

Les jeunes diplômés entament fréquemment leur carrière au barreau. C’est encore toujours une bonne école qui permet d’acquérir un certain nombre de compétences pratiques. En même temps, la route à long terme en tant qu’avocat est moins évidente qu’auparavant ; les cabinets recrutent moins, les honoraires sont sous pression et il n’est pas donné à tout le monde de devenir associé.

Une carrière passionnante d’avocat reste bien entendu toujours possible et certainement lorsque l’on choisit de se spécialiser. Il est alors possible de se positionner comme partenaire stratégique du juriste d’entreprise. La création de son propre cabinet niche est alors pour beaucoup une option valable et attirante.
 

Le début d’un avenir pour le juriste d’entreprise?

Les juristes d’entreprise ont pris un rôle plus proactif et de nombreuses affaires sont maintenant complètement internalisées. Par ailleurs, il y a plus de juristes d’entreprises spécialisés qu’avant. Le juriste d’entreprise n’est plus marginalisé – il a évolué vers une position plus centrale.

Il se trouve également que le monde des entreprises n’engage que très peu de juristes débutants mais plutôt des juristes ayant 3 à 4 ans d’expérience. C’est pourquoi il est conseillé de changer d’orientation à temps, s’il s’avérait que le barreau n’était pas votre vocation. Faire le pas vers l’entreprise après 8 ans d’expérience en tant qu’avocat comme c’était le cas avant devient moins souhaitable.

 

Legal Interim Manager – une alternative intéressante?

Si vous aimez la variation et que vous ne souhaitez (pas encore) avoir un employeur fixe, une fonction de legal interim manager pourrait être une solution intéressante. Les Legal Interim Managers, qui ont le statut d’indépendant, accomplissent des missions comme juristes en entreprise et répondent à la demande de flexibilité toujours grandissante. C’est un job vraiment très intéressant qui combine variété et la liberté, et c’est la manière idéale de rapidement acquérir de l’expérience diversifiée.

 

Conseil sur mesure

Cela dépend beaucoup de vos ambitions, de vos intérêts professionnels et de vos talents. Si vous souhaitez recevoir des conseils sur mesure en ce qui concerne votre carrière, vous ferez le bon choix en contactant Vialegis. Vialegis est composé d’une équipe de professionnels qui ont eux-mêmes de l’expérience en tant que juriste d’entreprise et/ou avocat. N’hésitez pas à prendre contact avec notre équipe via 02 290 23 50 ou info@vialegis.be pour un entretien.

Related : Vialegis

LexGO Network